The Star of the Two Worlds, La Estrella de los Dos Mundos, Loge du Grand Orient de France, Orient de Fort Lauderdale, Floride 

Facebook Twitter
Home PRESENTATION / ABOUT US

PRESENTATION / ABOUT US

La Franc-Maçonnerie / Freemasonry

L’Etoile / The Star

Les Deux Mondes / The Two Worlds

L’Etoile des Deux Mondes /The Star of the Two Worlds

 

LA FRANC-MAÇONNERIE

 

La Franc-Maçonnerie a été fondée pour réunir les Hautes Valeurs Morales qui, sans elle, auraient continué de s’ignorer et pour être le Centre de l’Union. (Constitution d’Anderson, 1721)

La Franc-Maçonnerie a pour mission de préparer la Concorde Universelle ; elle doit donc améliorer à la fois l’Homme et la Société.

Institution essentiellement philanthropique, philosophique et  progressive, la Franc-Maçonnerie a pour objet la recherche de la Vérité, l’étude de la Morale et la pratique de la Solidarité. Elle travaille à l’amélioration matérielle et morale, au Perfectionnement intellectuel et  social de l’Humanité. Elle a pour principes la Tolérance mutuelle, le respect des autres et de soi-même, la Liberté Absolue de Conscience. Considérant les conceptions métaphysiques comme étant du domaine exclusif de l’appréciation individuelle de ses membres, elle se refuse à toute affirmation dogmatique. Elle attache une importance fondamentale à la Laïcité.

La Franc-Maçonnerie a pour devise : “LIBERTE – EGALITE – FRATERNITE”.

La Franc-maçonnerie  propose une voie humaniste, initiatique et fraternelle aux homme et femmes d’aujourd’hui.
La démarche maçonnique est assez particulière et ne doit pas être confondue avec celles des clubs politiques, clubs services (Rotary, Lions…), écoles, églises, sectes ou groupes ésotériques divers.

 

Up to the top

FREEMASONRY

 

Freemasonry was founded to unite all the values of high morality that must have remain’d at a perpetual distance and to be the Center of Union. (Anderson’s Constitution, 1721)

Freemasonry’s goal is to work towards Universal Concord and in so doing achieve the betterment of Mankind and Society.

The Grand Orient of France has defined Freemasonry as “an essentially philanthropic, philosophic (naturalist, adogmatic) and progressive institution, has for its object the search after truth, the study of universal morality, of the sciences and arts and the practice of beneficence. It has for its principles absolute liberty of conscience and human solidarity. It excludes none on account of his belief. Its device is Liberty, Equality, Fraternity.” This formulation in its essence is the hallmark of the concept of Laïcité (laicity) which can be best translated as Freedom of conscience and freedom of thought. “Everyone has the right to believe what he chooses and think freely without being locked in the ideas of his native social group”.

Freemasonry offers a humanist, initiatory and fraternal path to contemporary man and woman.

Its motto is bounded to the one of the French Republic: Liberty, Egality, Fraternity.

The masonic journey is particular and should be not mistaken with political clubs, service club (Rotary, Lions…), schools, churches, sects or diverse esoteric groups.

 

Up to the top

L’ ETOILE

Le Franc-maçon doit répandre au dehors du temple les vérités qu’il a acquises et éclairer ainsi le monde comme l’étoile illumine l’obscurité de la nuit.
Le génie de la Bastille, au sommet de la colonne de juillet, place de la Bastille à Paris, représente la Liberté brisant ses fers, portant le flambeau de la Civilisation et semant la Lumière de l’étoile qui décore son front.

Ishtar, Astarté, Inanna, Rhéa, Déméter, Perséphone, Vénus, Aphrodite, Isis, les Grandes Architectes de l’Univers en étaient parées. Elles illuminent le monde, ce macrocosme parfait basé sur les 4 Eléments et l’Esprit dont l’Homme représente le microcosme.  Guidé par cette étoile, le Franc-maçon œuvre ainsi au perfectionnement de l’Homme et de la Société.
Depuis la nuit des temps, pour se diriger. L’homme a levé la tête et suivit les étoiles.
Cette inaccessible étoile vers laquelle toute quête tend, chantée magistralement par Jacques Brel dans « L’Homme de la Manche »  rappelle que l’utopie maçonnique est le moteur du progrès individuel et collectif.


Géométriquement, cette diffusion de lumière,  expansion centrifuge à partir d’un point, est représentée le plus simplement par le pentagone étoilé.  Cette figure porte en elle la démonstration de la relativité, de la dynamique et  de l’harmonie du monde et de la vie, que la Franc-maçonnerie  étudie et recommande.


Symboliquement l’étoile est la lumière qui éclaire les ténèbres, la sagesse qui scintille au milieu de l’ignorance.
Elle a été considérée comme l’esprit des défunts qui décore  le ciel nocturne et la marque d’honneur ou de souveraineté dans de multiples société jusqu’ à être partagée généralement sur les drapeaux de l’Europe, des Etats-Unis, de la Russie, de la Chine ou de l’islam….
La Franc-Maçonnerie célèbre également toutes ses Sœurs et tous ses Frères, mais ne peut laisser dans l’ombre ces « stars » que sont Washington ou La Fayette, Mozart ou Louis Armstrong, Goethe ou Voltaire ou encore Buzz Aldrin, premier Franc-maçon sur la Lune.

 Up to the top

>THE STAR   (to be updated soon)

Up to the top

LES DEUX MONDES

Pourquoi deux mondes?

Pour ce qui est de la lune, des étoiles, et de leur lumière, c’est toujours les mêmes, où que nous soyons.

Alors, pourquoi deux mondes?

D’abord, notre loge a été créée par des frères et sœurs internationaux. Il y a l’Europe d’où nous venons et l’Amérique où nous nous trouvons maintenant et où se trouve notre loge. Nous avons souvent le sentiment qu’il s’agit là de deux mondes bien différents. Notre travail maçonnique commence par promouvoir la réflexion, la tolérance et la fraternité, d’abord dans notre loge maçonnique, et une fois qu’on s’est bien entrainés, dans le reste du monde. Tout comme l’historique « Revue des Deux Mondes » de 1829 dont l’objectif est de développer l’esprit critique et l’analyse de la vie politique au sens large (mode d’administration, organisation civile et politique, ressources financières, industrielles ou agricoles) en comparant et établissant un pont entre la France et les Etats-Unis d’Amérique. Un lien illuminé par la Statue de la Liberté du Frère F.A.Bartholdy (1886)

 

Si on continue à réfléchir, il y a l’est et l’ouest, les pays de l’ouest et les pays d’Orient, le nord et le sud, les pays riches et ceux en voie de développement, les communistes et les capitalistes. Certains d’entre nous sont partis rejoindre un monde meilleur.

Mais vous pourriez plutôt penser au monde de maintenant, comparé au monde auquel nous sommes tous en train de travailler, en loge et dans notre vie de tous les jours.

Et puis si nous continuons à réfléchir, nous nous apercevons que le monde en général est plein de contrastes, qu’il y a le bien et le mal, le passé et le futur, la nuit et le jour, le blanc et le noir du pavé mosaïque … mais le gris aussi! Là où il semblerait que nous n’avons que le choix entre la lumière ou la nuit, il apparaît que la lumière est un arc-en-ciel composé d’une multitude de couleurs et de nuances.

Alors, sommes-nous les mondes ? ou travaillons-nous à devenir l’étoile  qui illumine positivement tout ?

Deux mondes, c’est le peut-être le début de notre travail…

Up to the top

          
THE TWO WORLDS

Why two worlds?

The moon, the stars and their light are always the same, wherever we are.

So, why the two worlds?

First of all, our lodge has been created by international members. There was Europe, where we came from, and US where we are now and where is located our lodge. We oftentimes feel that these are two very different worlds. Our Masonic work starts with promoting thinking, tolerance and fraternity, first in our Masonic lodge, and once we are good at it in the world where we live. As the « Revue des Deux Mondes » founded in 1829, a  magazine for debates and dialogues between nations, disciplines and cultures, about the major subjects of our societiesto, to establish a cultural, economic and political bridge between France and the United States of America. Soon to be enlighten by the Statue of Liberty by the Brother F.A.Bartholdy (1886).

If we continue thinking about it, there is the east and the west, western countries and the eastern ones, the north and the south, rich countries and developing countries, communists and capitalists. Some of us left for a better world.

We could as well think of the world were we are now, as opposed to the world that we are building for the future, on which we are working in lodge as well as in our everyday life.

And if we continue thinking about it, we find out that the world in general is full of contrasts, there is good and bad, passed and future, night and day, le black and white of the mosaic pavement … but there is grey as well! Where we thought that we can only have the choice between day and night, we realize that light is a rainbow of composed of a myriad of colors and nuances.

Are we the worlds? or are we working towards becoming the star that positively lights all?

Two worlds is maybe just where our work begins…

Up to the top

L’ETOILE DES DEUX MONDES

La Loge  ” Etoile des Deux Mondes” est un cercle philosophique francophone dont le siège est à Fort Lauderdale, FL, et rayonnant de Orlando à West Palm Beach, de Daytona à Miami, avec le statut d’association à but non lucratif.

Il réunit, sur la base de la cooptation seulement, des francs-maçons de toutes nationalités, de diverses ethnicités, de toutes religions et de toutes conceptions philosophiques, et s’inscrit dans la longue tradition des relations franco-américaines et d’universalité entre l’”Ancien” et le “Nouveau” monde.

Il vise à établir une fraternité et un espace de travail régulier pour rassembler ce qui est épars, particulièrement les femmes et les hommes que les circonstances ont éloignés de leurs loge-mère, chanté nostalgiquement par le Frère Rudyard Kipling (1865-1936), pour résider en Floride. Il accueille les Soeurs et les Frères de la communauté francophone, particulièrement nombreuse dans cette région ainsi que les maçons de passage, francophiles humanistes , américains et tous ceux qui aspirent à devenir Franc-Maçons, lors de nos réunions bilingues sous les auspices du Grand Orient de France qui comptent 51000 membres dans 1200 loges, représenté également dans le monde , dont 5 loges en Amérique du Nord.

- Le Grand Orient de France

- Les Loges du G:.O:.D:.F:. d’Amérique du Nord

Up to the top

THE STAR OF THE TWO WORLDS (to be updated soon)

Up to the top

THE MOTHER LODGE, by B.Rudyard Kipling

THERE was Rundle, Station Master,

An’ Beazeley of the Rail,

An’ ‘Ackman, Commissariat,

An’ Donkin’ o’ the Jail;

An’ Blake, Conductor-Sergeant,

Our Master twice was ‘e,

With im that kept the Europe-shop,

Old Framjee Eduljee.

Outside – ” Sergeant! Sir! Salute! Salaam!

Inside – ‘Brother,” an’ it doesn’t do no ‘arm.

We met upon the Level an’ we parted on the Square,

An’ I was junior Deacon in my Mother-Lodge out there!

We’d Bola Nath, Accountant,

An’ Saul the Aden Jew,

An’ Din Mohammed, draughtsman

Of the Survey Office too;

There was Babu Chuckerbutty,

An’ Amir Singh the Sikh,

An’ Castro from the fittin’-sheds,

The Roman Catholick!

We ‘adn’t good regalia,

An’ our Lodge was old an’ bare,

But we knew the Ancient Landmarks,

An’ we kep’ ‘em to a hair;

An’ lookin’ on it backwards

It often strikes me thus,

There ain’t such things as infidels,

Excep’, per’aps, it’s us.

For monthly, after Labour,

We’d all sit down and smoke

(We dursn’t give no banquits,

Lest a Brother’s caste were broke),

An’ man on man got talkin’

Religion an’ the rest,

An’ every man comparin’

Of the God ‘e knew the best.

So man on man got talkin’,

An’ not a Brother stirred

Till mornin’ waked the parrots

An’ that dam’ brain-fever-bird.

We’d say ’twas ‘ighly curious,

An’ we’d all ride ‘ome to bed,

With Mo’ammed, God, an’ Shiva

Changin’ pickets in our ‘ead.

Full oft on Guv’ment service

This rovin’ foot ‘ath pressed,

An’ bore fraternal greetin’s

To the Lodges east an’ west,

Accordin’ as commanded.

From Kohat to Singapore,

But I wish that I might see them

In my Mother-Lodge once more!

I wish that I might see them,

My Brethren black an’ brown,

With the trichies smellin’ pleasant

An’ the hog-darn passin’ down;

An’ the old khansamah snorin’

On the bottle-khana floor,

Like a Master in good standing

With my Mother-Lodge once more.

Outside – Sergeant! Sir! Salute! Salaam!’

Inside- Brother,” an’ it doesn’t do no ‘arm.

We met upon the Level an’ we parted on the Square,

An’ I was Junior Deacon in my Mother-Lodge out there!

credit